Economie - Emploi - Commerce - Artisanat

Maintien de l’emploi local

Malgré le contexte financier extrêmement difficile, HDM a choisi de préserver l’emploi dans la commune.

La situation financière nous contraint à réduire drastiquement nos dépenses, c’est pourquoi, et afin de privilégier les emplois du personnel communal.  Nous n’avons pas procédé à un plan de restructuration et à des licenciements.  Nous avons opté pour d’autres mesures permettant de réduire la masse salariale en ne remplaçant pas systématiquement les départs volontaires ou les départs à la retraite et en n’engageant pas d’étudiants en 2013.

Notre ville, de par ses nombreux domaines d’activités est une grande entreprise et représente un capital humain local très important, que ce soit directement au sein des différents services communaux ou du CPAS, au sein de nos établissements scolaires, dans les services de secours et de police ou encore dans nos asbl para-communales notamment la crèche et l’asbl Sports et Loisirs.

HDM a également fait le choix de préserver un encadrement scolaire des enfants (à charge de la commune, et donc hors subventionnement de la Fédération Wallonie-Bruxelles) largement supérieur à celui des autres communes. 

La Ville de Herve, ce sont donc quelques 789  personnes, employés, ouvriers, enseignants, pompiers et policiers, qui œuvrent quotidiennement au service des citoyens :

Personnel communal 

185

Personnel CPAS 

85

Maison de Repos et de Soins 

155

Enseignement

118

Police

126

SRI

83

Crèche communale 

16

Asbl Sports et Loisirs 

17

Maison du Tourisme

4

TOTAL

789 personnes

 

Une gestion communale de qualité passe nécessairement par une gestion efficace et proactive de ces ressources humaines : cadre de travail agréable et adéquat, responsabilisation et motivation du personnel, encadrement des services, modernisation des méthodes de travail, encouragement à la formation, harmonisation et objectivation des procédures d’embauches doivent être à la base du fonctionnement de nos services communaux.

Cette gestion des services ne pourra bien évidemment être envisagée sans l’établissement d’une concertation permanente et indispensable avec le personnel communal.

La mise en place de la réforme des grades légaux, approuvée au niveau régional et qui entend modifier en profondeur le lien entre les communes et leurs secrétaires communaux, secrétaires de cpas et receveurs communaux, devrait également contribuer largement à la modernisation de la gestion communale.

Soutien à nos commerces et nos entreprises

Encourager l’emploi, combattre le chômage, soutenir ceux qui osent, qui investissent et qui créent de l’activité, constituent des priorités à tous les niveaux de pouvoir.  La commune doit créer les conditions favorables à l’activité des PME, au développement des commerces, des services et des professions libérales.

Pour ce faire, nous souhaitons amplifier les coopérations et les collaborations entre les différents services compétents notamment la Maison de l’emploi, les services communaux, l’ALE (Agence Locale pour l’Emploi), les agences d’intérim ainsi que les organismes de développement économique et mettre en place de véritables synergies et aides efficaces à l’attention de notre économie locale.
Les contacts avec les associations de commerçants et les clubs d’entreprises devront être renforcés et améliorés.

Le commerce actuel est de plus en plus influencé par l’économie numérique où rapidité, comparaison et repli sur soi dominent.  Nous en oublierions les contacts réels.  Nos commerçants et nos artisans de qualité et de proximité entretiennent ces échanges réels au quotidien.   Dans ce cadre, et si la commune de Herve entend bien évidemment poursuivre son travail en matière de commerce équitable, nous souhaitons également œuvrer afin de mettre en valeur nos producteurs locaux.

Nous devons valoriser et promouvoir davantage les commerces, nos indépendants, nos artisans et les entrepreneurs de notre commune, que ce soit par l’organisation de foires ou de salons, par la mise en place d’une meilleure signalétique des zones d’activités économiques ou encore par l’organisation de journées découverte.  

La possibilité de relancer une activité maraîchère hebdomadaire sera envisagée.  Il faut analyser la manière la plus efficace de repenser le marché de Herve, en modifier éventuellement la localisation et voir comment on peut le redynamiser au travers d’autres projets locaux.

Pour que nos commerces locaux fonctionnent bien, il faut aussi que nos centres soient attrayants et agréables.  Il importe d’y recréer une dynamique d’attractivité commerciale.  Dans ce cadre, le groupe HDM souhaite dresser une évaluation et, si nécessaire, mettre en place les ajustements nécessaires concernant les zones de parking à rotation dans les centres de Herve et de Battice.

C’est dans ce cadre que nous mettrons en place un système de zones bleues dans les centres de Herve et de Battice.  Ceci doit bien évidemment se faire en collaboration avec les commerçants qui seront les premiers concernés par ces mesures.  C’est pourquoi un comité d’accompagnement a été prévu dans ce cadre et période de sensibilisation.