Le conseiller PS Patrick Donnay franchit la ligne rouge

Le conseil communal du 29 août dernier s’est penché sur l’octroi de toute une série de subsides au monde associatif et culturel.  Malgré quelques diminutions dues au contexte budgétaire difficile, la Ville de Herve a néanmoins inscrit dans son budget un montant de 106.606 € pour le secteur associatif culturel.

La Ville continue également à soutenir le secteur associatif à travers d’importantes aides logistiques à destination des fêtes villageoises, des manifestations culturelles, des clubs sportifs, des mouvements de jeunesse …

Alors qu’il revendique publiquement vouloir laver plus blanc que blanc, le conseiller Donnay semble visiblement peu habitué à une répartition objective et équitable des soutiens financiers, et à court d’arguments constructifs, il a préféré sombrer dans l’insulte de bas étage, traitant le bourgmestre de dictateur et avançant des propos insultants à l’égard des autres membres du collège et du groupe HDM.

Les termes utilisés sont inacceptables.  Ils ont choqué et scandalisé beaucoup de monde et ne peuvent en aucun cas être tolérés.

Pour quelqu’un qui dit vouloir défendre le festival Paroles d’Hommes, une chose est certaine, les paroles du conseiller Donnay ont largement dépassé les bornes.