L’ancienne majorité a bien plombé les finances de la Ville de Herve

Le conseil communal a examiné ce lundi 24 juin les comptes 2012 de la Ville de Herve.

Pour la première fois, le compte à l’exercice propre est dans le rouge, avec un déficit de 1.352.960 €.

Le recours à l’emprunt pour les exercices antérieurs à 2012, à concurrence de plus de 4 millions €, aura encore un effet direct sur la charge de la dette de l’exercice 2013 et portera la dette totale à près de 33 millions € fin 2013.

Comme le groupe HDM l’avait annoncé depuis plusieurs années, la dette de la Ville de Herve a bel et bien explosé au cours des dernières années.  Les dépenses de dette par habitant qui ont quasiment doublé en 10 ans (voir tableau).

Pour rappel, la Ville de Herve a contracté en 2011 des engagements pour des investissements pour un montant d’emprunts de … 10.592.548 €.  Ces investissements pèseront bien évidemment lourdement sur les finances futures.

«  Ces chiffres alarmants et particulièrement inquiétants constituent le dernier bulletin de l’ancienne majorité cdH-PS et l’héritage qu’elle laisse à notre Ville pour les prochaines années.  Cette situation confirme que le groupe HDM a dès lors pris les bonnes décisions lors de la confection du budget 2013 pour assainir les finances communales de Herve et éviter une mise sous tutelle régionale. » indiquent le Bourgmestre Pierre-Yves JEHOLET et l’Echevin des Finances Philippe DUMOULIN.

Pour rappel, parmi ces décisions, on retrouve : la diminution des frais de fonctionnement, la diminution des subsides, la suppression de primes, le non-remplacement du personnel partant à la pension, le non-engagement d’étudiants et l’augmentation des additionnels communaux…

 

Voir le tableau